Beowulf : The Game

Télécharger Beowulf The Game

Beowulf est un jeu d’action à la troisième personne dans lequel vous écrasez les ennemis et les boss en tant que Beowulf, en colère et éponyme, tout en commandant votre bande de joyeux thanes via une petite sélection de commandes (“Mettez-vous en colère”, “Viens ici”, “Déplacez cela”, “Arrêtez de déplacer cela”). Le piétinement est cinématographique et extrêmement satisfaisant, bien que répétitif. Mais plus fort que n’importe lequel de ces amis, il y a des ennemis de nature conceptuelle, et ces problèmes attendent de saboter complètement votre quête et de tuer votre envie d’aventure.

Synopsis

Vous incarnez Beowulf, le macho nordique fort, nageur et tueur de monstres envoyé pour débarrasser les Danois d’un monstre en maraude. Après avoir vaincu Grendel, le roi danois apparemment fou vous donne une corne de dragon astucieuse, qui vous envoie ensuite tuer la mère de Grendel. Elle vous séduit en lui donnant la corne (qui, il s’avère, est magique et doit être utilisée pour nourrir le Danemark), et tout d’un coup vous êtes le roi danois, et votre royaume est exactement dans la même position qu’il était avant votre arrivée. La mère de Grendel vous a là où ça fait mal, et tout va mal alors que les barbares, les hommes-singes, les thanes rivaux et les cultistes se déchaînent sur votre terre. Votre travail consiste à tuer tout le monde et à ne pas être séduit par la mère de Grendel, qui vous bosse la jambe et vous mord le cou chaque fois qu’elle vous voit.

Un chemin linéaire

Le chemin semble assez droit. Après tout, le jeu est en grande partie linéaire et ne dure qu’environ six heures du début à la fin. Mais vous attendent dans ce court voyage des pièges de conception auxquels vous ne pourrez jamais échapper. Un exemple est un puzzle qui vous met au défi d’utiliser la rage charnelle (mode berserk) pour déclencher des incendies, ce qui vous permet à son tour de chasser le chef d’une bande d’hommes-singes maléfiques. Si le lien entre la rage, le feu et les hommes-singes vous échappe, vous n’êtes pas seul. Démêler cet enchevêtrement est l’un des défis les plus frustrants du jeu, non pas pour la taxe qu’il impose à vos facultés mentales, mais pour son manque total de logique.

Système de combat

Si vous esquivez la frappe d’un ennemi, vous pourrez exécuter une attaque puissante cinématographique qui peut tuer presque n’importe quel ennemi d’un seul coup et vous soigner. Ce qui est amusant, c’est que vous n’avez pas à esquiver une attaque. Vous appuyez simplement sur esquiver suivi d’une frappe puissante, et Beowulf exécute automatiquement le super swing tout en se déplaçant vers l’ennemi le plus proche. Mieux encore, Beowulf semble être invulnérable pendant les deux animations, donc tant que vous martelez la séquence d’esquive et d’attaque, vous pouvez vous frayer un chemin cinématiquement à travers un nombre illimité de barbares, d’hommes-singes ou d’adorateurs, tout en guérir vous-même et vos alliés. Lorsque vous n’écrasez pas les boutons sans réfléchir, vous suivez les invites des boutons pour tuer les boss, tout comme dans God of War. Par conséquent, le seul aspect du modèle de combat de Beowulf qui n’est pas carrément brisé est tiré du poème épique de quelqu’un d’autre.

Commandez vos thanes

Sauf pour une chose, ou plutôt, thane. Vous voyez, chaque fois que vous faites quelque chose de génial à distance, vos thanes (votre entourage nordique) vous encourageront en criant “Wow, avez-vous vu ça ?”, “Whoa, regardez Beowulf, il est tellement génial !” et “Mon héros, regarde-le partir ! Je suis inspiré !” Ce ne sont pas leurs mots exacts, mais les sentiments sont les mêmes. De même, chacun d’eux criera et criera à chaque fois que vous donnerez un coup de pied, et vous aurez en moyenne au moins un coup de pied au cul par seconde. En conséquence, le combat consiste à hacher les gens et à les piétiner au ralenti glorieux, tandis que des seaux de sang volent partout sur l’écran, dans un chœur sans fin de crainte, d’affection et de gratitude. Il y a certainement des expériences pires dans les jeux vidéo.

Graphismes

Comme on pouvait s’y attendre, les valeurs de production sont inégales. La plupart des environnements ont l’air bien, avec beaucoup d’atmosphère et des décors effrayants, et la violence cinématographique emploie certainement assez de sang. Mais Beowulf exécute les mêmes attaques encore et encore, et le gars lui-même n’a pas l’air très cool. Son étrange queue de cheval viking a l’air horrible, et certaines des autres textures ont l’air de dernière génération. Les versions Xbox 360 et PlayStation 3 fonctionnent toutes deux sans à-coups, sans aucun crénelage notable, bien que la version PC soit une autre histoire. Sans anticrénelage, le jeu avait l’air granuleux mais fonctionnait bien. Avec l’anticrénelage, il avait l’air bien mais bougeait avec des saccades caféinées. Sinon, les trois versions étaient effectivement les mêmes, avec des commandes simples, des défis ridicules et des thanes amusants.

Conclusion

Beowulf : The Game, malgré tous ses défauts considérables, a un contenu unique et amusant. Et même si vos thanes ne sont pas particulièrement capables, ils sont toujours étrangement divertissants. Il est donc dommage que le plaisir soit si éphémère et que le jeu lui-même soit si mal conçu. Après seulement trois heures de Beowulf, vous serez bloqué, vous ne saurez plus quoi faire et vous serez prêt à l’envoyer en mer sur un tas de bâtons enflammés. Même si vous luttez à travers les obstacles obtus du jeu, le reste de ses innombrables problèmes vous fera souhaiter que vous ayez dépensé votre butin pour un voyage plus long et meilleur.

Télécharger Beowulf The Game

Beowulf : The Game Télécharger Beowulf The Game Beowulf est un jeu d’action à la troisième personne dans lequel vous écrasez les ennemis et les boss en tant que Beowulf, en colère et éponyme, tout en commandant votre bande de joyeux thanes via une petite sélection de commandes (“Mettez-vous en colère”, “Viens ici”, “Déplacez cela”, “Arrêtez de déplacer cela”). …
4 1 5 1
MOYENNE : 4 VOTES : 1

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir. Passionné de jeux vidéos, le but est de partager au travers des articles cette passion pour les lecteurs.