Postal 2

Télécharger Postal 2

Fait intéressant, Postal 2 ne peut pas simplement se précipiter d’un environnement mal construit à un autre environnement mal construit qui se déchaîne et massacre tout le monde.

Les tâches quotidiennes doivent être accomplies pour que le jeu progresse.

Parfois, ils proviennent de l’esprit malade de Postal Dude, parfois ils sont une nécessité, et parfois ce sont des ordres distribués par la femme qui habite dans son bidonville (maintenant sans climatisation).

Chaque objectif semble intelligent lorsqu’il est écrit sur un presse-papiers, mais dès que Postal Dude tente d’accomplir ses tâches, une multitude de problèmes surgissent.

Rester en vie devient difficile

Il est difficile de ne pas mourir dans Postal 2, à moins que la difficulté ne soit réglée sur l’un des paramètres sissy astucieusement nommés, Postal Dude se faisant tuer le cul par à peu près tout le monde sera tout ce que l’on verra pendant un bon moment.

Apparemment, en plus de pouvoir résister à trois coups de fusil de chasse ou à vingt coups de fusil d’assaut (quand il faut moins de coups de pelle pour abattre un homme, on sait qu’on a des problèmes), les gens de Paradise sont aussi des tireurs d’élite. Ils tirent et Postal Dude est touché.

Ne vous embêtez même pas à mitrailler ou à vous accroupir derrière des objets, les balles auront toujours un impact sur la chair. Bien sûr, il est possible d’abandonner les flics en laissant leur compteur de conscience se tarir, et il est possible de perdre des gens sur vos traces, mais cela prend beaucoup de temps.

Liberté d’expréssion?

Postal est une tentative d’exprimer une liberté souvent tenue pour acquise et de l’enfoncer dans la gorge de tout opposant assez stupide pour se faire la cible de la blague en cours, mais c’est assez mal fait pour qu’il n’ait aucun effet ou valeur réel.

Malheureusement, tout comme lorsque Mortal Kombat était considéré comme le summum du jeu vidéo auquel chaque enfant était soumis parce que c’était cool, car c’était violent et dans les médias, Postal sera exagéré comme étant le summum du jeu PC moderne. Comme il est malheureux que des titres médiocres avec seulement une grossièreté fatiguée attirent une attention inutile.

Enlevez-le du cadre violent et grotesque, et c’est peut-être cool, mais il manque toujours et un peu brisé de tant de manières différentes qu’il ne peut rien être de mieux qu’à peine moyen. Bienvenue au pays de la médiocrité.

Ce n’est pas vraiment horrible, ni criblé de bugs flagrants, mais des omissions dans tous les aspects de Postal et le genre de stupidité ordinaire qui lève les yeux au plafond obligeront le titre à utiliser le gore, le blasphème et la luxure à vendre. Cela semble redondant, n’est-ce pas ? Putain ouais ! Vous jouez à la poste.

De bons environnements

Au moins, ça a l’air bien. Postal n’est pas aussi encombré et net que Devastation, ni aussi raffiné qu’Unreal 2 ou UT 2003, mais il fonctionne correctement, compte tenu du nombre de personnages à l’écran et des environs proches.

Là encore, les cartes sont relativement petites, les détails du modèle sont inférieurs aux normes, les modèles d’armes ne sont pas particulièrement attrayants et les animations sont rigides et manquent. Gloire à la physique ! Chaises, boîtes, autres objets divers et personnes sont tous physiquement liés au monde.

Décapiter quelqu’un avec une pelle et frapper sa caboche a un certain attrait, tout comme renverser un tas de boîtes. Là encore, la technologie de ce type devient un standard – elle aurait dû l’être depuis Hitman – donc bien que sa mise en œuvre ici soit appréciée, ce n’est pas nouveau, et en fait pas la représentation la plus raffinée que nous ayons vue.

Conclusion

La vulgarité ne fait pas de Postal un jeu particulièrement mauvais. Postal fait de Postal un mauvais jeu. Imparfait dès le départ, être grossier pour être grossier le rend boiteux, mais le jouer en fait une douleur.

Le paradis est fade. L’interaction vantée est, en réalité, largement limitée aux situations de tirer ou de ne pas tirer. Les missions sont fastidieuses car elles impliquent beaucoup trop le chemin de l’errance et beaucoup trop peu le chemin de l’excitation.

Eh bien, il est possible d’aborder certaines situations sans s’asseoir sur les mains ni sortir le pistolet, mais elles aussi sont cassées. Inévitablement, mourir ou être arrêté est à peu près le but du jeu. Pendant que vous jouez à Postal, vous tirez sur des gens au hasard ou vous vous promenez simplement comme un outil.

Voir! La salle de bain a des crottes par terre ! Oh mon Dieu, c’est le plus grand jeu horrible de tous les temps.

Télécharger Postal 2

Postal 2 Télécharger Postal 2 Fait intéressant, Postal 2 ne peut pas simplement se précipiter d’un environnement mal construit à un autre environnement mal construit qui se déchaîne et massacre tout le monde. Les tâches quotidiennes doivent être accomplies pour que le jeu progresse. Parfois, ils proviennent de l’esprit malade de Postal Dude, parfois ils sont une …
3.5 1 5 4
MOYENNE : 3.5 VOTES : 4

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir. Passionné de jeux vidéos, le but est de partager au travers des articles cette passion pour les lecteurs.