Accueil FPS Solo Painkiller

Painkiller

Painkiller est un jeu de tir à la première personne sorti le 12 avril 2004. Il a été développé par le studio de jeu polonais People Can Fly et publié par DreamCatcher Interactive . Il est connu pour avoir popularisé le moteur physique Havok 2.0 . Le principe du jeu en campagne solo est simple: tuer le plus de monstres . Le jeu a été particulièrement bien accueilli pour son expérience multijoueur . Painkiller a figuré pendant deux saisons dans la tournée mondiale du Cyberathlete Professional League.

Enfer et paradis

Le jeu tourne autour d’un jeune homme du nom de Daniel Garner, marié à son épouse Catherine. Alors qu’ils se rendent à un repas, ils sont victimes d’un accident de voiture et les deux décèdent sur le coup. Tandis que Catherine réussit à atteindre le ciel et vit en harmonie, Daniel est emprisonné dans le Purgatoire.

Un FPS digne des meilleurs titres

Painkiller s’inspire grandement de titres classiques tels que Quake , DOOM et Serious Sam, en mettant l’accent sur la destruction d’un grand nombre de monstres. Le jeu est divisé en cinq chapitres d’environ cinq niveaux chacun. L’objectif du joueur est de traverser chaque niveau, du début à la fin, en massacrant des centaines de monstres. L’un des aspects les plus importants du jeu est sa diversité. Chaque niveau présente un nouveau défi avec différents thèmes et styles graphiques. Les niveaux comprennent des châteaux, des monastères, un opéra, Venise, des cimetières, etc. Les monstres sont également très différents suivant les niveaux. Il y a cinq niveaux où le joueur combat un boss. Le jeu offre la possibilité de réaliser une tâche spéciale à chaque niveau, ce qui permet au joueur de recevoir une “carte de tarot”, un bonus rare et difficile à obtenir. Chaque carte équipée offre des bonus différents pour un peu de temps, comme des armes surpuissantes.

Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.