Call of Juarez : The Cartel

Avec Call of Juarez : The Cartel vous entrez dans le Far West du futur.
Call of Juarez : The Cartel est un FPS dans lequel vous allez explorer le far west, un monde sans pitié.
Une aventure sanglante qui part de Los Angeles jusqu’à Juarez dans laquelle vous devez pourchasser les membres du cartel de Mendoza.
Traquez le boss du Cartel en menant des opérations dans le laboratoire de Meth dans la Sequoia national forest et au quartier général du Cartel à Cuidad.
Le jeu se déroule dans différents environnements (taudis de LA, des déserts d’Arizona, le Nouveau-Mexique, les quais verdâtres, des funérailles mexicaines, balade sur un Yatch ou encore une fête mondaine…).

La DEA a été attaquée

Une bombe a explosé dans les locaux de la DEA (Drug Enforcement Administration) et à la suite d’une enquête et d’une collecte minutieuse d’indices, tout montre que l’attaque a été menée par les cartels de la drogue qui opèrent depuis le Mexique.
Agacé, le gouvernement américain a décidé de réagir en créant une équipe spéciale afin de pénétrer dans ces cartels et les détruire.
Cette mission a été confiée aux agents Eddie Guerra de la DEA et Kim Evans du FBI et Ben MCCall, un officier de police, qui avait été appelé par l’unique témoin Jess Stone fille de Patrick Stone, l’un des agents de police qui fut tué lors d’un attentat.
Le chef de la mission Shane Dickson est chargé de diriger les opérations. 
Cette mission est d’autant plus excitante, car derrière cette attaque se cache un espion qui pourrait faire parti de l’une des unités de police.
L’objectif consiste donc d’exterminer le boss du cartel, Juan Mendoza.
Cette mission est périlleuse et il fallait choisir les agents les plus redoutables de ces deux unités distinctes qui devront agir sans parfois tenir compte du respect de la loi pour exterminer leurs adversaires.

Hola Qué Tal…

Ben McCall est le fils de Ray MacCall, l’un des deux amis de Bound in Blood, un vétéran déçu redoutable et sans pitié, fils d’un pasteur il ne croit plus aux citations religieuses qu’il lance constamment qu’à la réalité humaine.
Eddie Guerra quant à lui est un excellent policier membre de la LAPD grand connaisseur des points de deal de drogue à Los Angeles.
Bien qu’il soit accro aux jeux d’argent, cela ne représente pas un obstacle à la réussite des ses missions.
Enfin vous avez la belle Kim Evans cette agente FBI scrupuleuse, honnête, mais qui peut être la taupe du groupe car elle a autrefois entretenu des liens avec les gangs de LA une révélation n’est pas appréciée par les membres du FBI.

Le trio de choc

Membre de cette équipe, vous incarnez l’un des personnages et vous devez suivre les membres du cartel qui se sont enfuis à bord d’un véhicule blindé.
Dans la seconde scène, vous incarnez Kim et Eddie en mode sniper dans le désert.
Ceux-ci doivent couvrir Ben qui s’est retrouvé dans un piège, lors d’un échange de prisonnier qui s’est mal déroulé.
Des scènes extraordinaires qui montrent qu’il est possible que les trois personnages puissent participer à une action unique à des endroits différents.
Call of Juarez : The Cartel est un jeu où l’action règne sur fonds de graphismes impressionnants et environnements multiples.

Conclusion

Call of Juarez : The Cartel est un mauvais changement de rythme pour la franchise.
Faire entrer l’histoire dans les temps modernes semble lui avoir privé de sa passion et de son charme, en la remplaçant par des personnages idiots et plus de jurons qu’un film d’Al Pacino.
Ce n’est pas le pire jeu de tir, mais il a tous les problèmes d’un titre économique et peu de qualités qui valent la peine d’être recommandées.

Télécharger Call of Juarez : The Cartel (uPlay)

Call of Juarez : The Cartel Avec Call of Juarez : The Cartel vous entrez dans le Far West du futur. Call of Juarez : The Cartel est un FPS dans lequel vous allez explorer le far west, un monde sans pitié. Une aventure sanglante qui part de Los Angeles jusqu’à Juarez dans laquelle vous devez pourchasser les membres du cartel …
4.6 1 5 5
• Moyenne • 4.6 • Avis • 5

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir.