Ground Control II : Operation Exodus

Ground Control II : Operation Exodus c’est d’abord des graphismes époustouflant, un système de jeu facile à comprendre et à prendre en main.
Dans ce jeu vous vous entrainez sur des lieux futuristes ou vous êtes placé à la tête d’une armée de l’Alliance de l’Étoile du Nord où à la tête d’une armée d’extraterrestres Virons et vous dirigez leurs technologies dans 24 missions que vous pourrez jouer à travers son mode solo ou multijoueur.
Développé par Massive Entertainment, vous êtes transporté dans le futur en 2741 où la NSA (Northern Star Alliance) essaie de remporter la guerre contre l’empire Terran.
Mais les Virons, qui ne sont autre que des extraterrestres alliés de l’empire Terran essaient de s’emparer du plus grand nombre de terres.

Le gameplay

offre une interface facile à prendre en main.
En utilisant le mode facile, il est possible d’utiliser les techniques brutales pour affronter son adversaire mais en mode normal les choses se compliquent.
Dans les deux derniers niveaux de difficulté, vous ne pourrez pas facilement attaquer votre adversaire mais vous pouvez vous servir des tours pour que vos soldats puissent se défendre en trouvant les meilleurs angles de tirs.

Possibilité de choisir une façade

La particularité dans ce jeu c’est qu’il est possible de choisir une façade pour se positionner et trouver le meilleur angle de tir.
Il est possible par exemple de se cacher derrière les herbes géantes et dans les bois pour se protéger.
La lumière du soleil n’a pas été négligée car les soldats du camp adverse auront des difficultés en étant aveuglés.
Vos soldats pourront également utiliser les montagnes et collines pour se cacher et tendre des embuscades.

Le mode multijoueur

Malheureusement, le multijoueur est encore assez limité par rapport à ce que l’on aurait souhaité.
Pourquoi il n’y a pas d’option pour le multijoueur basé sur les objectifs où un côté doit défendre un objectif est assez déroutant.
Ils ont tous les outils et pourraient créer des scénarios brillants. Mais d’un autre côté, Massive a fait quelque chose avec le multijoueur que l’on aimerait que plus de développeurs adoptent.
Toute la campagne solo peut être jouée en coopération avec un ou deux amis.
Les joueurs peuvent échanger des unités à la volée, et chacun sera aux commandes de son propre vaisseau de livraison pour appeler des renforts.
Cela ajoute certainement plus d’intérêt et de rejouabilité. On peut se demander pourquoi un humain ne pourrait pas prendre la place d’une IA dans les missions où l’IA a une présence significative dans les missions solo … Cela semble être une chose naturelle, mais peut-être que cela n’a tout simplement pas fonctionné avec l’histoire de la progression et les événements scénarisés.

Conclusion

Il y a beaucoup à aimer à propos de Ground Control II, bien que le jeu ne soit pas sans quelques défauts relativement mineurs.
Il faudra un certain temps pour s’habituer à la caméra de forme libre, en particulier pour les joueurs habitués à une caméra fixe comme dans la plupart des jeux RTS (les joueurs novices en RTS peuvent la trouver pénible).
Il existe une option pour un mode de caméra qui fixe l’angle de vue, mais à un moment donné, la plupart des joueurs trouveront ce style de caméra trop restrictif.
Il est également décevant que la race terrienne, qui prend en compte les campagnes, ne soit pas réellement jouable, même en multijoueur.
Dans la campagne solo, il est évident que les Terriens ont un certain nombre d’unités intéressantes, telles que des aéroglisseurs qui peuvent traverser l’eau et des «marcheurs» de type mech armés de missiles et de canons.

Télécharger Ground Control II

Ground Control II : Operation Exodus Ground Control II : Operation Exodus c’est d’abord des graphismes époustouflant, un système de jeu facile à comprendre et à prendre en main. Dans ce jeu vous vous entrainez sur des lieux futuristes ou vous êtes placé à la tête d’une armée de l’Alliance de l’Étoile du Nord où à la tête d’une armée d’extraterrestres …
4.5 1 5 2
• Moyenne • 4.5 • Avis • 2

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir.