Second Life

Peu de sites de réseaux sociaux suscitent autant d’attention que Second Life, le monde virtuel en trois dimensions où les utilisateurs, appelés résidents, peuvent prétendre être n’importe qui. Bien qu’il s’agisse d’un environnement en ligne, son influence s’étend au monde réel, y compris à une économie virtuelle qui dépend de l’argent réel. 

Une vie réelle virtuelle

Second Life est un environnement en ligne créé par Linden Lab, une société basée à San Francisco. Second Life est un monde en ligne dans lequel les résidents créent des représentations virtuelles d’eux-mêmes, appelées avatars , et interagissent avec d’autres avatars, lieux ou objets. Second Life n’est pas seulement un bavardoir élégant : les résidents peuvent faire beaucoup plus que communiquer les uns avec les autres. Ils peuvent par exemple contribuer au monde qui les entoure, en créant des bâtiments, des objets ou même des animations.  Ce contenu est l’un des facteurs qui font de Second Life un environnement en ligne si unique. Le contenu généré par les utilisateurs explique également pourquoi Second Life est réservé aux adultes : Linden Lab n’impose que peu de restrictions aux résidents, ce qui signifie que vous pouvez tomber sur tout et n’importe quoi. 

Tout est possible

Dans Second Life, les résidents peuvent assister à des réunions sociales, à des concerts, à des conférences de presse et même à des cours d’université. Ils peuvent faire beaucoup de choses que vous pouvez faire dans la vie réelle : acheter un terrain, acheter des vêtements et des gadgets ou simplement rendre visite à des amis. Ils peuvent également faire des choses impossibles dans le monde réel : les avatars peuvent voler ou se téléporter presque à tout endroit. Certains résidents conçoivent des programmes courts, appelés scripts, qui donnent aux avatars ou aux objets de nouvelles capacités, notamment des animations spéciales ou la possibilité de générer des copies d’autres objets.

Contrairement aux MMORPG, les résidents de Second Life ne sont pas dans un jeu, bien qu’il existe des jeux dans l’environnement virtuel de Second Life. Ils vivent dans un monde virtuel sans objectifs ni tâches prédéterminés, tout comme le monde réel.

Médias