Flight Simulator X

Flight Simulator X est le dernier opus du genre qui attire même les pilotes de ligne afin de s’entrainer pour son réalisme poussé dans la simulation. Ce jeu offrira plus de 55 missions permettant de tester les compétences des pilotes ainsi que la physique et le comportement des différents avions.

Ce chapitre de la longue série Flight Simulator de Microsoft est une belle édition et fut la plus ambitieuse des 25 ans d’histoire de la franchise au moment de sa sortie, elle va vous transporter dans un nouveau monde époustouflant de paysages photoréalistes et d’avions merveilleusement détaillés mais même un PC basique de 2020 risque d’avoir quelques ennuis à le faire tourner dans ses réglages les plus hauts.

FSX est livré en deux versions, avec la version Deluxe plus coûteuse contenant des avions supplémentaires équipés d’un cockpit en verre comme le Garmin G1000, 20 missions supplémentaires, dix villes très détaillées et cinq aéroports en plus et une nouvelle option multijoueur de contrôleur de tour. Toute cette bonté aéronautique usurpe un petit 14 Go de disque dur.

Plus d’engins à piloter, plus de missions

La dixième version de la série de simulation de vol de chez Microsoft a fait une grosse mise à jour au niveau des missions et vous pouvez les effectuer partout dans le monde. Flight Simulator X vous offre ici trois de ces missions, dont l’une est un didacticiel qui présente les bases du vol.

Un réalisme des conditions de vol primé

Les avions que vous pourrez piloter à travers cette version sont l’Air Création Trike Ultraléger, le Beechcraft Baron 58, le Bombardier CRJ700 et le Havilland de Beaver DHC2.

Les zones disponibles à explorer sont les Caraïbes, les Antilles néerlandaises et les îles environnantes. Le plus remarquable, est l’inclusion du célèbre aéroport International Princess Juliana, avec sa piste d’atterrissage minuscule à coté de la plage.

Mis à part un tutoriel d’introduction, la démo comprend deux autres missions qui vous permettent de larguer des bombes à base de farine.

Coté performance, vous pourriez cependant avoir quelques ralentissements mineurs dus au logiciel, même si vous passez sur les paramètres graphiques les plus bas avec une machine puissante.

En plus des missions, le mode vol gratuit offre des options pratiquement illimitées. Vous pouvez choisir parmi l’un des avions inclus (ou des modules complémentaires que vous pouvez télécharger ou acheter) et voler vers ou depuis l’un des 24 000 aéroports dans le monde.

Non seulement il est à peu près garanti que tout aéroport important dans lequel vous souhaitez prendre l’avion ou en sortir se trouve dans la sim, mais il y a également de bonnes chances que la piste d’atterrissage de votre quartier local y soit également.

Les nouveaux aéroports très détaillés mettent en valeur le nouveau “monde vivant” de Microsoft dans FSX. Désormais, lorsque vous vous rendez dans l’un de ces aéroports en vedette, vous verrez des camions de carburant se précipiter de manière réaliste d’une porte à l’autre, des chariots à bagages se rendant à l’avion, des jetways s’étendant pour se connecter à votre avion de ligne stationné, et plus encore.

Le nouveau monde actif s’étend au-delà des aéroports, car vous pouvez maintenant regarder vers le bas en vol et voir des automobiles et des camions en mouvement sur les routes ci-dessous. Vous verrez également une variété de trafic de bateaux et de navires tout en survolant l’eau (le bourdonnement d’un bateau de croisière avec votre 747 offre un frisson spécial!) Et un assortiment d’animaux sauvages, en fonction de votre emplacement. Bien que cela ressemble à une petite touche, cela a un impact significatif sur la sensation de voler dans un environnement réel.

Les soucis du détail

Toutefois, l’excellente interface, les missions conviviales et les options de vol libre font de cette démonstration un must have pour les amateurs de simulation de vol.

Les rivières et les côtes autrefois droites, se courbent maintenant de façon réaliste, la circulation dynamique des véhicules et des bateaux sur les routes principales et les voies navigables, les animaux migrateurs errent dans les espaces ouverts, et la végétation générée automatiquement par le simulateur – acacias en Afrique, forêts à feuilles persistantes au Canada – correspond correctement à la géographie locale.

Certains effets d’eau réfléchissants magnifiques et l’activité au sol animée de l’aéroport (camions de carburant, chariots à bagages, jetways contrôlés par l’IA) ajoutent encore plus d’éclat à cet environnement déjà impressionnant.

Un mode multijoueur

Les options multijoueurs améliorées sont également remarquables. “Shared Skies” de FSX vous permet d’assumer le rôle de pilote, de copilote ou de contrôleur de tour avec prise en charge de la voix sur IP intégrée via une connexion Internet alimentée par LAN ou GameSpy et mieux encore, vous pouvez échanger les commandes de l’avion avec un ami en ligne pour une instruction de vol pratique ultime.

Télécharger Flight Simulator X

Flight Simulator X Flight Simulator X est le dernier opus du genre qui attire même les pilotes de ligne afin de s’entrainer pour son réalisme poussé dans la simulation. Ce jeu offrira plus de 55 missions permettant de tester les compétences des pilotes ainsi que la physique et le comportement des différents avions. Ce chapitre de la longue …
4.5 1 5 6
• Moyenne • 4.5 • Avis • 6

Your page rank: