Sega Rally 2 Championship

Télécharger Sega Rally 2 Championship

Dans Sega Rally 2 les courses de style arcade apportent une sensation différente des jeux plus réalistes comme Gran Turismo, mais on le préfère, à la fois ici et dans les goûts de Ridge Racer. Rally 2 n’est pas conçu pour se conformer à la façon dont une voiture réelle conduirait, optant plutôt pour un modèle de conduite fantastique rapide et furieux.

Cependant, comme avec la plupart de ses coureurs d’arcade, Sega a gardé un bon équilibre dans Rally 2, réussissant à rendre le titre plus réaliste que le coureur Namco, tout en supprimant certaines des fonctionnalités qui enlisent les simulations de course.

Le modèle semble se tromper un peu en ce sens que les voitures ne se sentent pas aussi fermement attachées à la route qu’elles l’étaient dans le 1, mais on a pu s’adapter à cela après un certain temps. Si vous recherchez le summum du réalisme de conduite, vous allez vous retrouver horriblement déçu par Rally 2.

Des courses d’arcade pures

S’inspirant de Gran Turismo, qui a révolutionné le genre de conduite avec ses centaines de voitures, qui fournissent des pistes à deux chiffres, Sega a jugé bon de nous apporter un expérience à la maison, avec les pistes supplémentaires, les voitures et les options que l’on voulait si désespérément d’une suite.

Le jeu propose six thèmes graphiques, avec seize parcours initialement disposés, tous classés sur une échelle de difficulté cinq étoiles. Il y a un parcours spécial disponible pour le joueur de rallye particulièrement compétent, totalisant dix-sept.

Les pistes permettent une grande variété de jeux, car vous vous retrouverez sur du gravier, de la neige, de la chaussée, de la glace et divers autres types de surfaces, et le jeu fait un travail formidable pour vous faire sentir la différence lorsque vous passez d’une section à l’autre de la piste – c’est en fait amélioré par rapport aux différences subtiles trouvées dans la partie 1.

Préparez votre bolide

Le jeu commence avec 8 voitures, le double de l’original, et en parcourant les différents modes de jeu, vous pouvez accéder à onze autres. Ce sont également de véritables voitures de marque, et Sega a jugé bon d’inclure un petit mode de présentation élégant détaillant l’histoire de chaque voiture, avec des voix off par un vieil anglais.

Si vous voulez exceller dans certains parcours, il semble que vous deviez utiliser certaines voitures – du moins, c’est ce que notre expérience avec le jeu a été.

Quel que soit le choix de la voiture, vous pouvez apporter des modifications à la transmission, au rapport de démultiplication, aux suspensions avant et arrière, à la direction, aux freins, aux types de pneus et même changer votre copilote en homme ou en femme (rappelez-vous, les courses de rallye comportent des copilotes qui crient avertissement avancé sur les sections à venir de la piste).

Inutile de vous soucier de ces options si elles vous font peur, car le jeu sélectionnera automatiquement votre type de pneu pour vous, le seul domaine qui doit absolument être modifié lors de la course sur les différents types de parcours.

Plusieurs modes de jeu

En plus de ces fonctionnalités, Sega nous a donné tous les modes de jeu habituels à domicile, y compris un mode arcade dans lequel vous parcourez les quatre parcours de la version arcade, et un mode contre la montre dans lequel vous parcourez l’un des dix-sept parcours au total et avoir la possibilité de modifier votre voiture.

Le mode Time Attack vous permet de courir trois tours ou de faire une course libre, ce dernier s’avérant tout aussi addictif que dans la version 1.

Le jeu propose un mode de championnat unique de 10 ans dans lequel vous participez à dix événements composés de quatre courses chacun, chaque course se déroulant sur un parcours différent ou une variante de l’un des parcours.

La difficulté augmente au fur et à mesure que vous avancez, et dépasser même la cinquième ou la sixième saison est une tâche herculéenne. Fondamentalement, le mode championnat de 10 ans peut être considéré comme dix variantes différentes du mode arcade, chacune avec des pistes ou des variantes différentes.

Cela ajoute considérablement à la durabilité du titre, à la fois en offrant un mode de jeu incroyablement difficile et en vous offrant une autre option si vous choisissez de revenir au jeu à l’avenir.

Une belle présentation

Ce qui parvient réellement à contribuer à l’apparence du jeu, c’est sa présentation – facilement l’un des points forts du titre. Tout comme dans Rally 1, l’interface du jeu est bien conçue, attrayante et facile à utiliser, bien que parfois lente.

En plus des écrans d’attraction élégants et des menus élégants, se trouvent les petites choses auxquelles les concepteurs de Sega ont pensé lors de la création de l’interface, y compris un mode de modification de voiture qui vous permet de tester votre nouvelle création et un pré- écran de briefing de course détaillant l’état de la piste à venir.

Conclusion

Si vous pouvez regarder au-delà de la nature arcade du jeu, le seul problème majeur que vous trouverez vient du domaine des jeux multijoueurs.

Alors que l’option de course en ligne de la version japonaise a fait du jeu une expérience multijoueur unique et extrêmement amusante, l’absence d’option dans la version américaine fait de l’aspect multijoueur du jeu une blague complète.

Tout ce qui est maintenant disponible pour le multijoueur est un mode écran partagé à deux joueurs, mais à l’exception de quelques parcours modérément propres, la distance de vue et la fenêtre contextuelle sont si mauvaises dans ce mode que vous commettrez probablement un grand péché Sega en y jouant.

Télécharger Sega Rally 2 Championship

Sega Rally 2 Championship Télécharger Sega Rally 2 Championship Dans Sega Rally 2 les courses de style arcade apportent une sensation différente des jeux plus réalistes comme Gran Turismo, mais on le préfère, à la fois ici et dans les goûts de Ridge Racer. Rally 2 n’est pas conçu pour se conformer à la façon dont une voiture réelle …
3 1 5 1
MOYENNE : 3 VOTES : 1

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir. Passionné de jeux vidéos, le but est de partager au travers des articles cette passion pour les lecteurs.