GTA 2

Le concept de GTA est assez simple : devenir un tueur à gages pour un certain nombre de familles du crime organisé et mener à bien leurs ordres sans poser de questions.
Allant des tâches faciles telles que les assassinats ou au devoir plus difficile qui est de faire tomber une équipe de SWAT, la portée des missions sont aussi larges que violentes.
Dynamiter des civils innocents et des policiers vous aidera à accumuler du cash et si cela ne suffit pas, vous pouvez toujours vous coller à l’art du car-jacking et briser votre malheureuse victime sur la chaussée pour faire bonne mesure.

La façon comique du crime organisé

Ce n’est sûrement pas un jeu pour les parents qui aiment garder un œil attentif sur le niveau gore du contenu du jeu vidéo de leurs enfants.
Comme aussi odieux que cela puisse paraître à la plupart des gens normaux, tout ce chaos peut effectivement se révéler très amusant.
Regarder à l’écran des dizaines de citoyens affolés courant pour sauver leurs vies quand vous vous amusez avec un lance-roquette est plus divertissant que vous ne le pensez.
Même si les jeux violents ne sont généralement pas votre tasse de thé, la façon comique de Grand Theft Auto 2 sur la manipulation du carnage devrait agrandir votre intérêt.

Un mode multijoueur

Contre toute attente, le jeu permet à six joueurs de s’affronter sur des cartes spécifiques à ce mode.
Vous pouvez jouer au tag ou jouer à un certain nombre de victoires ou de points.
Vous pouvez également jouer avec ou sans flics. Cela aurait été bien de voir des innovations dans les modes, comme peut-être un mode flics et voleurs ou même un mode capture du drapeau.
Malheureusement, le code réseau n’est apparemment pas très bon de toute façon, car le jeu est généralement lent, même sur un LAN.
Que vous profitiez ou non de Grand Theft Auto 2 dépend de plusieurs facteurs.
Si vous êtes facilement offensé par le concept de courir et de commettre des actes de destruction gratuits en appuyant simplement sur un bouton, ce jeu n’est pas pour vous.
Si le schéma de contrôle du premier jeu vous a déconcerté, il n’y a pas non plus de réconfort ici.
Bien que le jeu réussisse à être assez amusant, il ressemble parfois à un pack de missions glorifié.

Un peu vieillit mais toujours en place

Graphiquement, il n’y a pas beaucoup à espérer ici, avec des visuels semblables à un vieux film de flic des années 70.
Le framerate est en peine lorsque trop de personnages sont affichés sur l’écran et ce, surtout quand il y a des coups de feu.
Bien que ce soit beaucoup plus rapide par rapport à son homologue de la PlayStation, la vitesse globale du jeu souffre un peu.
Un autre grand avantage est sa bande son imitant une émission de radio et la possibilité de changer les pistes en fonction des véhicules que vous «empruntez» momentanément : tous les genres musicaux ont été pris en compte.
Lorsque vous êtes au volant d’une limousine ou dans un camion poubelle volé, vous ne savez jamais ce que vous allez entendre.
Malgré tout, la version PC souffre d’une mauvaise qualité sur les contrôles.
Sur les consoles, les pads analogiques offraient plus de précision lorsque vous vous déplacez ou lorsque vous tirez.
Ici, il est un peu plus difficile de s’habituer aux touches à moins de posséder une manette compatible avec votre ordinateur.

Conclusion

Une adaptation PC qui a été conçue pour les fan de la série.
Ces premiers GTA peuvent être amusants certes mais connaissent quelques lacunes, entre autre les commandes au clavier pas toujours évidentes.

Télécharger Grand Theft Auto 2

GTA 2 Le concept de GTA est assez simple : devenir un tueur à gages pour un certain nombre de familles du crime organisé et mener à bien leurs ordres sans poser de questions. Allant des tâches faciles telles que les assassinats ou au devoir plus difficile qui est de faire tomber une équipe de SWAT, la …
4.33 1 5 3
• Moyenne • 4.33 • Avis • 3

Your page rank:

À propos de Boris

Dans notre enfance les jeux-vidéos nous ont bercé, ces années ou les consoles 8 Bits étaient au top de la technologie. Heureusement (ou malheureusement) tout ceci est fini, mais il nous reste internet pour nous en souvenir.